http://huissigniesretro.skynetblogs.be

29/04/2018

La Cense de la Tourette (2ème partie): L'après Dessuslesmoustier......

Ferme de la Tourelle.jpg

La cense telle qu'elle apparaissait vers la 2ème guerre mondiale

  • Dans la liste du recensement des chevaux du village de Husseignies en 1735, suite à un ordre de recensement de l’empereur et Roy en Haynau :

Jacques Picart, censier de la cense de la Tourette déclare :

Un cheval hongre de poil noir, âgé de 8 ans, de 15 pouces de haut

Un cheval hongre de poil brun bay de 10 à 11 ans d’âge, de 15 pouces de haut

Une cavaille de poil brun bay de 7 ans 15 pouces de haut

Une cavaille de poil jaune 7 ans 15 pouces et ½ de haut

Une cavaille de poil brun bay 11 ans 15 pouces

Une cavaille de poil brun bay et raye noire 3 ans 15 pouces

Un cheval de poil brun bay 2 ans ½ 15 pouces

Une cavaille de poil jaune 1 an 14 pouces

Total : 8 chevaux….. ce qui pour l'époque, témoigne de l’importance de la ferme !

  • 1749 : Un obit fondé pour Jacques Picart et Anne-Marie Cambier sa femme et leurs enfants trépassés. Le dit Jacques Picart a fondé un salut des trépassés à dire le soir pour le repos de son âme et celle d’Anne-marie Cambier sa femme et enfants trépassés. Cette fondation est sur la maison, cense et héritage de Jacques Picart, tenant au chemin de Mons à Blicquy à Husseignies la dite maison de la Tourette. L’obit ne sera plus chanté après 1860. (Archives paroissiales de la cure d’Husseignies – Obituaire de 1917)
  • En 1759, rien que sur la juridiction de Ladeuze, 28 journels ½ appartiennent toujours aux héritiers Dessuslesmoustier tandis que le terrain du moulin à vent appartient au comte de Lannoy ; on ne fait pas référence au moulin même. La cense avec 10 journels appartient à Jacques de Lannoy. (Matrice cadastrale du plan Lebeau 1759)
  • En 1791, la cense serait propriété de la famille Dubreucq, héritière des de Lannoy.
  • En 1806, maison de la Cense la Tourette avec 2 hectares 61 ares 91 centiares : Vente par adjudication publique le 7 janvier 1806 à la requête de Jean-Baptiste Noeufret, maire adjoint de Lens et de Louis Delbouvrie, fermier à Neuville ; à titre de leurs épouses Catherine Dubreucq et Houvine Dubreucq. Demeurée sans enchère (Minute du Notaire Roucloux Archives de la ville d’Ath)
  • En 1846, la cense appartenait à Gilliot d’Ath
  • En 1853, André François achète la propriété de Gilliot et en 1859, il réunit à nouveau le moulin à vent dans le même patrimoine. Césarine Angélique André 24 ans de Husseignies marie Adrien François Bécart 28 ans de Quevaucamps. Témoins : Mathurin Grard et François Stampe.
  • En 1859, les parents d’Adrien Bécart achètent la ferme : François Philippe Bécart et son épouse Marie Catherine Dalieu de Quevaucamps sur recours public tenu par le notaire Lagneau d’Ormeignies en date du 25 mars 1859. Dans le langage courant, la Cense de la Tourette devient le ferme Bécart!
  • En 1863, la veuve Bécart François Philippe, propriétaire à Quevaucamps reçoit la cense avec un total de 3 Ha.
  • En 1864, sur le plan Popp, on lit : Bécart Adrien cultivateur possède en la section A à Husseignies la Cense de la Tourette :

Parcelles N°326 : Jardin / N°328a Maison/ 329a Verger/329b terre pour un total de 3 Ha.

Mais on trouve aussi : Adrien Bécart et consors de Queuvaucamps propriétaire du moulin à vent :

Parcelles 129 Terre/130 Verger/131 Jardin/132 Maison/133 Moulin à Vent/134 Terre sur 1Ha28ares

Nous retrouvons donc Adrien Bécart meunier au moulin à vent et propriétaire de la ferme issue du patrimoine de sa mère à la mort de celle-ci en 1881.

A noter une profonde restauration et une reconstruction partielle du corps de logis de la ferme en 1880.

numérisation0143 (Copier).jpg

Ensuite, Emilie Bécart épouse de Léon André,fille unique d’Adrien Bécart deviendra propriétaire.

  • Le 22 décembre 1897, par devant Maître Oscar Deregnaucourt, notaire à Brugelette a comparu Madame Emilie Bécart, épouse assistée de Léon André tous deux cultivateurs , demeurant autrefois à Husseignies et maintenant à Ath. Laquelle a déclaré vendre à Monsieur Magloire André, cultivateur demeurant à Husseignies, le bien suivant sis à Husseignies : une maison de ferme, dite la Tourette avec appendances et dépendances Champ des Fourques, section A N°303b,326,328b,329c de la contenance de 3Ha 1are60 cta tenant au chemin de Husseignies à Blicquy, à Duquesne, à Marbaix et à Frizon (Minutes de la famille André)

A noter qu’il n’y a pas de parenté entre Léon André d’Ath et Magloire André d’Husseignies.

  • Le bien passe ensuite par héritage à Joseph André, fils de Magloire André.
  • Ce seront les enfants de Joseph André qui auront la charge vers 1950 de commencer à démolir ce qui fut un important domaine agricole de Huissignies. Les dernières ruines des dépendances furent définitivement rasées en 1967. 

Les dernières ruines de la Cense de la Tourette début des années 60img305.jpg

Les commentaires sont fermés.