http://huissigniesretro.skynetblogs.be

17/01/2015

Jeanne André, la dernière bourgmestre de Huissignies....

 Jeanne André 1973 (Copier).jpg

Jeanne est née à Huissignies le 28 mai 1920.

Après ses études primaires dans son village, elle entame des études normales pour décrocher un régendat.

Le diplôme en poche, elle travaille pendant 6 ans aux services des postes avant de devenir en 1949, économe à l’athénée Marguerite Bervoets à Mons.

C’est à partir de cette année-là qu’elle se lance dans la politique au niveau local d’abord, provincial ensuite, au sein du parti socialiste et de ses organisations.

Bourgmestre de Huissignies de 1964 à 1976....

Elue conseillère communale en 1958 à Huissignies, elle en devient bourgmestre en 1964 succèdant à Jaivenois Albert et gardera son mandat jusqu’en 1976, année des fusions de communes.

"Hochniotte" jusqu'au bout des ongles, elle formera pendant toutes ces années un tandem fort avec le premier échevin PSC Marcel Labie....aussi "hochniot" qu'elle, il faut le dire. Ils seront tous deux à la base du rachat et de la création de "La Marcotte".

Ce tandem se distinguera par une grande collaboration teintée de respect au service sans relâche de la population de Huissignes. Jeanne gardera de cette époque un souvenir impérissable et en cultivera une certaine nostalgie.

Conseillère provinciale et bourgmestre de l'entité de Chièvres de 1982 à 1994...

numérisation0001 (2).jpg

De 1974 à 1977, elle est élue conseillère provinciale et son mandat sera renouvelé aux élections de 1981.

Durant cette période précédent les fusions des communes, elle se distingue au même titre que le bourgmestre de Tournai en raliant un comité "anti-fusion des communes".

De 1977 à 1982, elle occupe sur les rangs de l’opposition les fonctions de conseillère communale dans l’entité chièvroise.

Aux élections d’octobre 1982, elle figure tête de liste PS; son parti remporte la majorité et est élue avec 755 voix de préférence. Elle est nommée bourgmestre de Chièvres par arrêté royal de mi-décembre 1982 et conservera son mandat une seconde fois aux élections de 1988.

Elle quittera la scène politique en 1994, un peu amêre, aux prises avec des dissensions au sein de son parti. Elle totalisera 36 ans de vie politique communale dont 24 en qualité de bourgmestre et laissera la fonction à Jean-Pierre Dauby qui devient ainsi son successeur à la tête de la ville de Chièvres.

Son crédo: "Il faut dé-fu-sion-ner!"

 numérisation0007 (2).jpg

Jeanne jette un regard critique....

Jeanne a toujours jetté un regard sceptique sur la fusion des communes qu'elle comparait à une "déshumanisation de la politique communale ". En outre, elle aurait préféré que Huissignies soit rattaché à Beloeil plutôt qu'à Chièvres à cause notamment au manque de communication entre les 2 communes. "On a perdu la souplesse des villages pour verser dans la bureaucratie alors que le principe de l'administration est le service public à la disposition de la population " ajoutait-elle fin 1994 dans une interview accordée au journal "Nord Eclair".

Lors de cet entretien elle évoque avec mélancolie le manque de candidats motivés à la politique communale, elle pense aussi que "les grosses villes ont mangé les moyens des petites communes ", elle continue en déplorant le manque de femmes bourgmestres...et enfin, elle termine par son crédo :"La solution serait de défusionner...sinon on en reviendra à la féodalité...etc etc...!"       

Le souvenir qu'elle laisse....

Ceux qui l’ont côtoyé soulignent son charisme et ses qualités  de gestionnaire, sa disponibilité pour ses administrés et sa grande capacité de travail et de dévouement à la cause publique. Son franc-parler et son dédain pour le "politiquement correct", sa simplicité et son amour pour les chats étaient autant légendaires et en faisaient un peu sa "marque de fabrique ".

Champions juniors 1965 Ent Ath - Copie.jpg

 Jeanne aimait particulièrement la balle pelote; la voici en grande supportrice de son équipe junior de Huissignies en 1966.

Jeanne décèdera le 11 février 2007 dans sa 87ème année, elle est enterrée au cimetière de Huissignies.

 

Les prix de commune vers 1980 (Copier).jpg

Jeanne avec le comité des "Prix de Communes" dans les années 80.

En bas, de g à dr: Jacques Duquesne, Marcel Geenens, Gilbert Strebelle, Marcel Marginet.

Debout à côté de Jeanne: Michel Baugnies

Commentaires

Jeanne ANDRE devint bourgmestre durant mon intérim à l'Ecole Communale de Huissignies. J'ai pu lire ici une admirable image d'elle, des textes et photos de grande qualité. Félicitations à l'auteur de ce blog.

Écrit par : DUMASY Guy | 17/01/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.