http://huissigniesretro.skynetblogs.be

21/06/2014

La rue de la Cour

 

  

P1000564.JPG

La rue de la Cour,

La rue de la cour est la rue de la maison-forte, mais y a-t-il un rapprochement avec cette belle bâtisse nommée communément "Château Malaise"?

Certainement, car autrefois, les termes « cour », « basse-cour » ou encore « cense », désignaient la ferme qui faisait partie du domaine seigneurial. La ferme est aussi vieille que le bastionnet car déjà citée en 1279. 

En 1450, on trouve dans les archives de Huissignies: La Cense, derrière la cense, la cense du château dite la cour.

En 1518: un chirographe confirme que le conseil scabinal se réunissait devant la demeure seigneuriale " et devant la porte de notre basse-cour".

Dès 1610, on parle de la rue de la Cour, c’était une drêve bordée de hêtres dont la plupart furent abattus en 1897.

Cette rue va du pont sur la Hunelle dit Pont Colleau à la Quemogne, épouse l’angle du domaine seigneurial pour rejoindre la rue du Pluvinage.

 

Cour 4.jpg

 

La ferme du "Gaillard de Fassignies"

 

L'ancienne ferme du gaillard de Fassignies.JPG

 Les ruines de la "Ferme du Gaillard de Fassignies" en face de la maison-forte à côté de l'étang. 

Une importante ferme dite aussi "La cense près du château" existait à la rue de la Cour, juste en face de la maison-forte, elle s’appelait « Ferme du Gaillard de Fassignies » du nom de son riche propriétaire, un citoyen de Sirault, conseiller à la Cour du Hainaut.

La Voie de Beloeil

 Ruelle Pirot.JPG

Une ruelle qui porta plusieurs noms au cours du temps: Ruelle de Fassignies, Ruelle Pirot, la Voie de Beloeil (eul vwuie d'Belel dans notre dialecte) partait de l’angle de la rue de la Cour et se prolongeait vers Beloeil à travers champs jusqu'à la ferme du Tournebride et au "Goufard" à la rue de la Hunelle. 

numérisation0270.jpg

 Les dernières maisons de la "Voie de Beloeil "(Photo d'Ovide Canseliet vers 1980)

C’est dans cette ruelle qu’habitaient les gens attachés au château: ménagers, domestiques, varlets, garde-forestier, ils vivaient dans des chaumières bâties de part et d’autre de la ruelle. Cette ancienne voie vers Beloeil fait aujourd'hui partie de la rue de la Cour.

 

numérisation0381.jpg

Les restes de la maison Pirot (aujourd'hui disparue) à l'angle de la rue de la Cour et de "La Voie de Beloeil". Photo d'auteur inconnu dans les années 1950.

Cette ruelle à travers champs était le raccourci de préférence des habitants de Huissignies se rendant à Beloeil à pied ou en vélo jusque dans les années 1950.

Elle faisait partie du patrimoine des piedsentes de l'atlas vicinal de 1840 et à ce titre, elle mériterait d'être réhabilitée. Bizarrement elle a été occultée et appropriée dans les deux cents derniers mètres avant la rue de la Hunelle à Beloeil.

numérisation0008.jpg

La rue de la Cour dans les années 1960 à l'angle de la "Voie de Beloeil" (Auteur inconnu)

 

Le pont Colleau

 

 

P1010285.JPG

La Hunelle venant de Beloeil au niveau du pont Colleau au lieu-dit Aubette

Pour la construction du pont Colleau construit sur la rivière appelée la Hunelle, tant pour les pierres, la chaux, sable, voiturages, manœuvres et maçons, il coûté à la dite commune une somme de 350,80 frs. Cyrille Legrand, maître maçon domicilié à Husseignies et Jean-Baptiste Battard, aussi maître maçon domicilié à Ladeuze, ont été délégués par l’administration communale d’Husseignies à l’effet de procéder à la construction des ponts et aqueducs existants dans la dite commune. (Archives communales de Husseignies) 

 Le Pont Barouse

Pont Barouse.JPG

La construction du Pont Barouse par les maîtres maçons Legrand et Battard en 1834 sur le Barbechin a coûté à la commune la somme de 300.60 francs. (Archives communales de Husseignies)

Un waréchaix avec plantis était situé entre le pont Colleau sur la Hunelle et le pont du Barouse sur le Barbechin.

La couture de l’Escloperie,

L'Escloperie.JPG

La couture de l'Escloperie avec au fond la ferme du Risqu'à tout et le chemin de Canteleux.

Ce lieu-dit comprend l’ensemble des terres situées entre la Hunelle et le chemin de Canteleux. On trouve déjà en 1279, le terme « Cloperies de la Court » et dans un acte du 22 mai 1554, « Chemin à l’Esclopperie, allant de Hunchegnies au vivier à Kanteleux ».

C’était le domaine agricole attaché à la « Basse Cour » ou « Cense » du château et aussi à la ferme de Fassignies. Les cloperies signifiaient vraisemblablement des champs clos par des haies vives pour les rendre inviolables, l’entrée était située à la ruelle de Fassignies, une barrière y empêchait toute servitude.

 La maison-forte (château Malaise) fera l'objet d'une rubrique ultérieure.

La rue de la Cour et la plan Popp,

P1010597.JPG 

 

  Section B  
  De la rue de la Quemogne vers la rue du Pluvinage
N° de parcelle Nature de la parcelle Propriétaire
A droite    
312/311/310a Maison/Jardin/Verger En face du Ch Malaise:
    Bersez François-Joseph, Romaine et Auguste, Cultivateur 
    En montant la rue à droite:
143/144/145/146 Maison/Jardin/Verger/Terre Duquesne Aimé, Jean-Baptiste et Jean-Jacques Cultivateurs
140/141/138a/139/142 Maison/Maison/Verger/Jard/Jard Degauquier-Degauquier Pierre-Joseph, Cultivateurs
     
A gauche    
    Au niveau du pont Colleau:
101a/102d/103a Maison/Jardin/Jardin Legrand Léocadie, épouse Barbier Adolphe Boutiquier
101b/102c/103b Maison/Jardin/Jardin Legrand Ludovine, Cultivateur
101d/102a Maison/Jardin Legrand Noël, Cultivateur
101c/102b/103c Bâtiment rural/Jardin/Jardin Legrand Jean-Baptiste, Cultivateur 
    Domaine seigneurial:
109/108/110/104 Château/Jardin/Bien Rural/Jardin Prosper-Louis d'Arenberg, Duc, Bruxelles
105/106/107/111 Près/Terre/Etang/verger Idem
    Au coin de la rue avec la voie de Beloeil:
112a/112b/115/113/114 Maison/Jard/Jard/Maison/Verger Dufrasne François, Cultivateur; Boite Adolphine Vve Louis
    A la voie de Beloeil:
92/92bis/91/93 Maison/Maison/Jardin/Verger Cousin veuve isidore
    En montant la rue à gauche:
121/120/119/118 Maison/Maison/Verger/Terre Paul Jean-Baptiste, Garde Champêtre
122/123/124 Maison/Jardin/Verger Fontaine Antoine, Cultivateur
127/126/125/128 Maison/Jardin/Verger/Pépinière Dufrasne Augustin et Pierre-Joseph, Cultivateur 
129/130/131/132 Maison/Jardin/Verger/Terre Descamps Napoléonne, Ep Durieux Edouard, rentier, Beloeil
     

 

numérisation0001.jpg

 La maison appelée autrefois "Queffrette" prise du pont Colleau (Photo d'auteur inconnu)

Prochaine rubrique: La rue Maifrette.