http://huissigniesretro.skynetblogs.be

12/07/2014

La rue Maifrette

 

P1010592.JPG

La ruelle Maifrette

On trouve dans les archives les dénominations suivantes:

  • 1600: La fraitte de la maize d'Hardempont sur Huncegnies. 

       Une maize  (dérivé de manse) était une sorte de ferme à laquelle était attachée à

       perpétuité une quantité de terre indéterminée.

       Fraitte (frette, frete..) dérivé de frayer: une brèche, un passage.

       La fraitte de la maize était donc un passage qui conduisait à 2 fermes situées à cet

       endroit et qui appartenaient à la seigneurie d'Hardempont dépendant elle même du

       Chapitre Saint-Pierre de Leuze sur le territoire de Huissignies.

       Donc, encore une enclave qui disparaîtra lors de la démarcation cadastrale de 1837, la

       rue Maifrette revenant alors définitivement à Huissignies.

  • 1638: La Maisse Frëtte
  • 1664: Ruelle de la Maizefrete
  • 1675: La Maisse fraitte en Hardempont
  • 1755: Rue Maisfrette
  • 1850: sur le plan Popp, mentionnée: Ruelle de la Maisfrette 

Rue maifrette2.jpg

Les 2 censes de la ruelle....

Au 18ème, la Seigneurie d'Hardempont du Chapitre Saint-Pierre de Leuze possédait 2 fermes importantes dans cette ruelle et les domaines de celles-ci étaient séparés par un fossé coupant les lieux-dits "Couturelle" et "Couture du Barbechin".

  • La Cense dite "Honoré " ou "du Chapitre"

 La ferme du Chapitre 2 (1982).jpg

 La Cense du Chapitre aujourd'hui disparue. Photo d'Ovide Canseliet vers 1980

Cette ferme fut démolie dans les années 1980, la dernière famille qui y habita était la famille Mikuletich. 

Dans les archives, on trouve:

  • Au 17éme siècle, la ferme appartint à la famille Dath dont un des enfants "Messire André Dath" devint chanoine de la cathédrale de Saint-Donnat à Bruges
  • En 1694: "Obit chanté pour André Dath, Yvonne Dath et Jean André".
  • En 1696: "Les cinq vendredy de quaresme, il y a messe basse avec le saint de la sainte Croix fondée par Maître André Dath, on donnera à sept pauvres venus priant pour son âme à chacun....livres".
  • En 1755: Vente à Nicolas-Joseph Delhaye de la maison rue Maisfrette...par cette vente, Nicolas-Joseph Delhaye devient propriétaire des 2 censes de la rue Maisfrette. 
  • En 1793: "Au trépas de Maître Robert-François Bar en son tems vicaire d'Husseignies l'espace de 17 ans et puis curé de Forchies et Piéton et ensuite curé de Huissignies en 1771, a laissé aux pauvres de Husseignies une rente de 21 livres au denier 24 argent fort, hypothéqué sur une maison, héritage des héritiers Jean Delhaye, seigneur d'Hardempont, comme on peut le voir aux greffes de Leuze, échéance le 3 décembre à charge de 2 messes basses et annuellement est à célébrer par le Vicaire du lieu...."

         Nicolas Delhaye propriétaire des lieux payera ces 21 livres.

  • En 1845, cette ferme apprtient toujours à Honoré Delhaye et ensuite par partage en 1855 à Jean-Baptiste Delhaye époux de Marie-Ursule Delhaye.

 

  • La Cense dite "du Marou"

La ferme se situait à l'endroit de la maison actuelle de Georges Fauvaux.

Dans les archives, on trouve:

  • 1755: Nicolas-Joseph Delhaye est propriétaire de la dite cense et il devint mayeur de la Seigneurie d'hardempont en 1791.
  • 1845: La cense du Marou appartient à la veuve Nicolas Delhaye
  • 1877: Delhaye devient bourgmestre de Huissignies.

Par successions succesives, la ferme resta propriété des descendants de la famille Delhaye jusque dans les années 1930. 

Elle appartint ensuite à la famille de Clément Wilmart, vétérinaire et ensuite à la famille de Rosine et Maurice Decoster qui exploitèrent un commerce de bière, de charbon et une affaire de transports. La ferme fut démolie à la fin des années 1960.

 La rue Maifrette

 En 1850 sur le plan Popp, on relève que seules 7 maisons existent dans cette rue 

Rue Maifrette    
N° de parcelle Nature de la parcelle Propriétaire
     
253a/254a/255 Maison/Jardin/Verger Picron Maximilien, Maçon
253b Maison/Jardin/terre

 

Duquesne François-Joseph dit Blond, Cultivateur

279/278/280 Maison/Jardin/Verger Delhaye Veuve Nicolas, Ménager
273/274/275 Maison/Jardin/Verger Hennebicq Jean-Baptistre, Cultivateur
258/257/256 Maison/Jardin/Verger Delhaye Jean-Baptiste, Cultivateur
269/267/268/269 Maison/Jardin/Jardin Delhaye-Delhaye Jean-Baptiste, Cultivateur
266/270 Terre/verger  
     

 

P1010598.JPG

 L'aspect définitif de la rue...

Comme le montrent les photos de Michel Baugnies ci-dessous, il fallut attendre 1963, sous le mayorat d'Albert Jaivenois, pour que la rue prenne l'aspect qu'elle présente aujourd'hui. Les travaux consistèrent à l'élargir et à l'asphalter.  

numérisation0010.jpg

Jonction avec la rue Augustin Melsens

 

 

numérisation0011.jpg

numérisation0015.jpg

numérisation0003.jpg

numérisation0007.jpg

numérisation0012.jpg

 

numérisation0004.jpg

numérisation0001.jpg

numérisation0014.jpg

 Les Piedsentes de la rue Maifrette...

  • La Piedsente dite d'Olivier sur le Plan Popp reliait le Trieu plus précisément la rue des Huées à la rue de la Quemogne. Elle portait le nom, comme souvent, d'un riverain qui habitait au coin de la Piedsente à la rue de la Quemogne.

  Piedsente Olivier Côté Quemogne.JPG

Piedsente d'Olivier à la jonction avec la Rue de la Quemogne

Eul Cache.JPG

 Piedsente d'Olivier à la jonction avec la Rue Maifrette

Piedsente Olivier 1.JPG

 

Planque Olivier sur le Barbechin.JPG

 La "Planque d'Olivier" sur le Barbechin dans la Piedsente d'Olivier vers la Quemogne

Une partie de la piedsente, celle qui relie la rue Maifette et la rue des Huées portera ensuite le nom de "Piedsente Didie" du nom de l'ancien "Café Didie" situé au coin de la rue des Huées.

P1000154.JPG

     Partie de la Piedsente d'Olivier (ou Didie) entre la Rue Maifrette et le Trieu

  • La Piedsente du Chapitre, du nom de l'ancienne ferme du Chapitre (...de Saint-Pierre de Leuze) relie la rue Maifrette à la rue du Pluvinage.

Piedsente du Chapitre.JPG

Couturelle et piedsente du Chapitre.JPGj

Prochaine publication: La Rue Augustin Melsens (ancienne Rue du Monceau)

Les commentaires sont fermés.