http://huissigniesretro.skynetblogs.be

24/05/2014

Le canal Blaton-Ath

 numérisation0319.jpg

Photo d'Ovide Canseliet vers 1980

  • Il faut attendre le XVIIème siècle pour que l'on envisage sérieusement le passage de bateaux sur la Dendre de Ath à Dendermonde. Plus précisément, en 1641, le roi Philippe IV autorise la navigation sur le cours d'eau.
  • En 1724, on étudia l'ouverture d'une navigation de Jemappes à Ath d'après les ordres du duc d'Arenberg, grand Bailli du Hainaut. Bien qu'il y ait une nécéssité d'acheminer le charbon du Borinage vers la région d'Alost, aucune suite n'est donnée à ce projet. Les chariots chargés de charbon du Borinage emprunteront la chaussée Mons-Ath pour rejoindre Ath et être embarqués sur la Dendre, mais le marché du charbon continuera à croître et cette chaussée sera rapidement saturée.
  • En 1859, sous l'impulsion et l'influence du prince Eugène de Ligne, sénateur d'Ath, le gouvernement décidera la jonction entre la gare d'Ath et la Dendre canalisée et décrète dans la foulée la construction du canal de Blaton à Ath.
  • Le cahier des charges fixe le départ du canal à Blaton, du canal Pommeroeul-Antoing, et son terme à Ath, au bassin construit près de la gare. Les eaux devront être maintenues à une hauteru de 2.10 m au moins.
  • Le canal fut creusé de 1863 à 1866; les ouvrages d'art: ponts, écluses, maisons furent parchevés en 1867.
  • L'inauguration du canal fut réalisée le 1er octobre 1868; dans l'après-midi, passa le bateau de l'inauguration, lesté de 80 m³ de sable et tiré par 2 chevaux. Il était décoré et fleuri, 3 jeunes filles habillées en marin se trouvaient à la tête du bateau; les explosions de 3 bouches à feu avertissaient de son arrivée.  

numérisation0005.jpg

 Traction hyppomobile en 1939 (Photo d'auteur inconnu)

  • L'exploitation du canal fut autorisée par arrêté royal du 2 janvier 1869.
  • Le 23 janvier 1869, la société amenait du charbon à destination des pauvres de la ville d'Ath et le 9 février commença définitivement la navigation.
  • Le trafic a varié entre 356.000 et 479.000 tonnes début du 20ème siècle pour atteindre un record de 1.054.000 tonnes en 1920 dont principalement du charbon transporté. L'importance du trafic diminuera ensuite progressivement pour atteindre 410.000 tonnes en 1938.

1939.jpg

Photo de 1939 d'auteur inconnu.

Le transport du charbon se fera peu à peu de plus en plus rare mais il sera remplacé dans les années 60 par celui de grains, de maïs, ainsi que la production de la malterie de Beloeil, de produits chimiques ou d'engrais. Le transit de bois sera également intense jusque dans les années 50, sans oublier le rôle des multiples carrières bordant le canal et la Dendre.

La traction hyppomobile perdurera jusqu'après la seconde guerre mondiale.

Après les années 70, le transport fluvial n’a fait que diminuer et le trafic de marchandises est quasiment nul à ce jour.

Quelques chiffres:

1987 - Tonnage: 38.600 T- Nbre de péniches: 339

1990 - Tonnage: 27.400 T – péniches: 224

2000 - Tonnage: 12.700 T – péniches: 149

2004 - Tonnage: 2500 T – péniches: 29

2005 - Tonnage: 1470 T – péniches: 47

Depuis quelques années, on a amélioré le revêtement du chemin de halage en le bétonnant au grand enchantement des nombreux cyclistes et marcheurs. Le site et l'environnement du canal Blaton-Ath représente un trésor patrimonial naturel qu'il convient de protéger sans ménagement. 

 Morphologie du canal

Le canal, long de 22,6 km, relie Blaton, sur le canal Nimy-Blaton-Péronnes, à Ath où il rejoint la Dendre après avoir franchi un bief de partage. 
À Blaton, la côte altimétrique est de 33 mètres. Le parcours s'élève ensuite jusqu'à la cote 60,39 en passant par 10 écluses. On atteint ainsi le bief de partage qui s'étend de Stambruges à Belœil.  Ensuite, on entame la descente vers la Dendre au travers de 11 écluses pour atteindre la cote 28,65. 
Durant tout ce parcours, 21 écluses doivent être franchies, dont certaines sont très rapprochées. La distance minimum entre 2 écluses se trouve entre l'écluse de Blaton 5 et celle de Blaton 6, soit 257 m.

Le canal a été conçu pour la navigation de bateaux de type "spits" cad d'une longueur de 38 m, d'une largeur de 5 m et d'un port en lourd d'environ 350 tonnes mais comme l'enfoncement maximum de la voie d'eau a été limité à 1.90m, cela réduit la capacité des bateaux à 250 à 300 tonnes. 

  numérisation0322.jpg

Photo d'Ovide Canseliet vers 1980

 

    Voici le profil en long du canal Blaton - Ath, dont l'alimentation en eau est assurée par      pompage dans le cours de la Dendre orientale (près de Maffle) et déversement dans le bief de partage:

canal-blaton-ath.jpg

 Sources:

  • Descamps D et Dupont A, Le canal de Blaton à Ath, Archives de la ville d'Ath.
  • Mouligneau V; histoire du canal Blaton-Ath, Evidendre n°7, Mars 1995
  • Van Haudenard M; Aperçu historique sur la navigation de la Dendre dans les annales du cercle archéologique de Mons, t.55.

 

Les commentaires sont fermés.