http://huissigniesretro.skynetblogs.be

08/03/2014

Du Moulin à vent vers Tiripré

 Butte du Moulin à Vent.JPG

La butte du moulin à vent à gauche

La Ruelle du Moulin à vent et l'ancien moulin à vent,

Faisant fourche avec la rue de la Garde, on trouve dans les archives de 1554 « Ruelle du Moulin »; 1624 "Ruelle du Moulin à vent".

L’emplacement de l'ancien  moulin devait être plus à gauche de la butte, peut être vers le Château d’eau actuel.

MàV9.jpg

La 1ère construction du moulin à vent serait donc antérieure à 1550 et le dernier moulin aurait été construit sur un tumulus à la fin du XVIII siècle.

A l'origine, le moulin à vent dépendait du domaine de la "Cense de la Tourelle" mais il en a été parfois séparé soit par vente ou succession.  

En 1801, il est la propriété de la famille Noël Joseph Coulon-Negleputte et c’est en ce temps qu’un enfant a été tué par les ailes en mouvement du moulin; ce drame allait d’ailleurs altérer profondément la santé mentale du meunier qui mourut aliéné à Tournai.

La matrice cadastrale du plan Popp (1850) révèle que la famille Bécart en est propriétaire au même titre que la ferme des Tourelles aussi appelée à l'époque "Ferme Bécart".

L’incendie qui le détruisit complètement en 1889 fut d'origine douteuse d'après la rumeur publique de l'époque. Sa démolition s'en suivit en 1890.

Le terrain du moulin et la ferme attenante, furent achetés en 1894 par Nestor Dupont, ancêtre des propriétaires actuels, la famille Labie.

 

numérisation0010.jpg

Annonce de vente du moulin à vent (Echo de la Dendre vers 1875)

Le château d’eau,

Château d'eau.JPG

Le château d'eau 

Réserve d’eau qui garantit une pression minimale dans le circuit de distribution d'eau; il a été construit en 1959 lors de la création du réseau du village. Ce bâtiment est situé à la côte d'altitude 76; du haut de son dôme, on découvre un large panorama avec vue sur Leuze, La Houppe, le relais hertzien de Silly, le château d’eau de Lens et la tour de Pairy Daisa à Cambron...pas sûr qu'il soit encore fonctionnel??

Tiripré

Appartenait à la commune de Huissignies avant la démarcation cadastrale de 1837, lieu-dit aujourd’hui appartenant au territoire de Ladeuze. 

1400, Thiery Pret,1428, couture de Thiripret, 1529, Theripret, 1588, Tiripret (comptes de pauvres).

C'est la couture comprenant des prés ayant appartenu à un certain Thierry.

 P1010203.JPG

Le lieu-dit "Tiripré" sur la gauche; au fond à gauche l'église de Tongre-Notre-Dame et sur la droite la ferme du Chasseur à Ladeuze.

Appellée autrefois aussi "Ville de Tiripré" par les habitants de Huissignies et de Ladeuze.

Les fouilles pratiquées en 1912 par la société royale d'archéologie de Bruxelles à Tiripré (champ N°70 du cadastre et champ contigu) mirent à découvert les structures d'une villa romaine et aussi la présence d'une étable. Cette station romaine exploitée par un colon romain consistait à ravitailler l'armée romaine occupante. La nécessité de pâturages pour l'entretien de son bétail impliquerait dans le mot Tiripré, le terme "pré". Dans cette hypothèse, "Ville de Tiripré" signifierait: l'exploitation, Villa (ville) des prés (pré) de Thiron (Tiri). (Abbé Demeuldre, Histoire de Ladeuze)  

 Les Vaulx,

 Les Veaux.JPG

Lieu-dit les Vaulx vu du Château d'eau; au fond l'église de Tongre-Notre-Dame

Dénomination en relation avec vallée ou vallon, cette appellation se retrouve déjà actée en 1450: "Couture des Vaulx". Cette couture s’abaisse en pente douce au Nord vers le Rieu-Sauveur, elle ne fût cédée à Huissignies qu’en 1827.

Sur cette couture, quelques noms de lieux dits très particuliers sont à signaler, dans un acte de 1668, on cite la « Houblonnière en la couture des Vaux", on y aurait donc cultivé le houblon pour quelque brasserie locale. Ce fait est d’autant plus vraisemblable qu’un acte de la même époque cite "La couture  de l’aramule », signifiant champ de ramules cad de rameaux; la culture du houblon, haute plante grimpante, nécessitant la mise en place de hautes perches ou ramures, en patois de chez-nous.

A noter aussi dans un acte de 1540:« le Haut Courtil en la couture des Vaux", un courtil étant un champ clos voire un grand jardin.

Prochaine publication: La rue de la Garde 

 

 

Les commentaires sont fermés.