http://huissigniesretro.skynetblogs.be

08/02/2014

Rue Joseph Lizon (2nde partie)

numérisation0028 (Copier).jpg

La rue du Pont Goret vers 1925

Quelques grafitis taillés dans les grés des anciens bâtiments de la "Ferme Bourdeau » nous rappelent que l'ancienne ferme date du 19ème siècle.....photo ci-dessous.

Céss Bourdeau.jpg

Cette partie de la rue montante située sur la droite entre le sentier du Pont Goret et le début de la rue de l'église faisait partie dans l'ancien régime de la Seigneurie d'Hardempont, dépendant elle-même du Chapitre Saint-Pierre de Leuze, mais sous juridiction administrative de Ladeuze. Cette situation perdurera jusque la démarcation cadastrale de 1837, sorte de remembrement des communes. Avant 1837, Les villages n'étaient pas homogènes, ils étaient enclavés de lambeaux de territoire appartenant à diverses seigneuries laïques ou religieuses qui étaient foncières, justicières ou les deux à la fois. La Seigneurie d'Hardempont possédait 3 autres enclaves au sein du territoire de Huissignies: à la rue Augustin Melsens, à la rue de l'église et aussi à la Quemogne. La démarcation cadastrale de 1837 se solda donc par une augmentation de la population de Huissignies au détriment de celle de Ladeuze.

L'Hounenne.jpg

Le cabaret de l'Hounenne se trouvait à la droite de la grange "1860". A la gauche de la grange: la maison Dupont. (Photo d'Ovide Canseliet 1980) 

Plus loin, nous sommes à l’emplacement de l’ancien cabaret de «L’Hounenne»(chenille en dialecte), lieu de loisir et de rencontre renommé qui avait d'ailleurs sa propre grande ducasse. La cour « Eschabinale » de la Seigneurie d’Hardempont y tenait également séance. Cet établissement était la propriété de Magloire André, cultivateur, mais aussi prestataire de services divers et en plus cabaretier. Les descendants de ce dernier nous ont légué le régistre qui servait de livre des comptes du cabaret et des services divers dont voici un extrait datant de 1730....

numérisation0001.jpg

Le moulin d’en Haut, au départ un atelier de charronnage, fut transformé au début du siècle en moulin à farine par la famille Bauwens, il était actionné par une machine à vapeur. Il fut la propriété successive des: de Vroede-Bambois, Vanlierde-Gabriels, Caron-Groothaerd, la dernière exploitation, en mode mineur, fut celle de Vanderauwera en 1971. Le moulin fut ensuite transformé en maison particulière.

Les Preux.jpg

Au Preux (1ère maison sur la droite); le moulin d'en haut, seconde maison sur la droite (Photo d'Ovide Canseliet 1980)

Au Preux. 

Nos régions n'ont pas été épargnées par la lèpre! La Maladrerie et la rue de la Maladrerie, partie de la rue de l’église, sont cités de nombreuses fois dans les actes de 1497 et 1599. Une Maladrerie à l’usage des lépreux d’Hunchenies, occupait le terrain sur lequel se trouve l’ancienne ferme Pierre Anne Duquesne (au coin de la rue) . C’était le chapitre de Leuze qui l’avait fait bâtir sur les terres appartenant à sa Seigneurie. La dernière mention de la présence de lèpre chez nous, est relatée dans les comptes des pauvres en 1594 « don d’un manteau à Jehan de Bruffay, lépreux ». La lèpre était un fléau du moyen-âge et le malheureux malade à l'aspect physique repoussant était exclu socialement, mis à l'écart dans une ladrerie ou maladrerie malgré le faible degré de contagiosité de cette maladie. L’ancien enclos de la maladrerie ou hurée Pierre-Anne, fut détruit lors du pavage de la rue du pont Goret vers 1835.

 La rue du Pont Goret (2ème partie) et le plan Popp de 1850

Section B (Partie droite du Trieu vers la rue des Hauts d'Oignons)
  Au-delà de la piedsente du Pont Goret  
361/362/363 Maison/Jardin/Verger Bourdeau Vital, Cultivateur 
358/359/360 Maison/Jardin/Verger Magloire André, Cultivateur (Cabaret L'Hounenne)
356/357/355 Maison/Jardin/Verger Nopenaire maximilien, Tisserand
353/352/354 Maison/Jardin/Verger Duquesnes Pierre-Louis, Cultivateur

 

P1010065.JPG

 

Section C (Partie gauche du Trieu vers la Rue des Hauts d'Oignons)
  Au-delà de la rue Ludger Lapoulle  
507/507 bis/508 Maison/Jardin/Verger Delcourt Laurent, les héritiers, Journaliers
506/505 Maison/Jardin Duquesne François, Cultivateur Mainvault
503/504 Maison/Jardin Nairuez Hypolyte et Augustin, Cultivateurs
502a/501b Maison/Jardin Nairuez Eleuther, Ouvrier Trazegnies
499/500 Maison/Jardin Grard Léocadie Vve Cauchies Jean Baptiste, batelière, Arquennes
498b/495b Maison/Jardin Vandevelde Désiré, Domestique
498a/493c Maison/Jardin André François, Cultivateur
497a/496a/495bis Maison/Jardin/Verger Degauquier Eusèbe-Joseph, Cultivateur
493/494/491/492 Maison/Jardin/Verger/Verger Blervacq Joseph
490d/490c Maison/Jardin Duquesne Pierre-Jpseph et fils, Cabaretiers

 Les maisons du Marquis.jpg

Les maisons dites du "Marquis" aujourd'hui emplacement de la propriété Groyne-Sculier.(Photo de Ovide Canseliet 1980). Le même endroit aujourd'hui, ci-dessous.

Le Marquis.JPG

En haut de la rue, La maison Dupont, maison bourgeoise bâtie à la fin du 19ème était propriété d'Edmond Dupont, candidat notaire et clerc de notaire de Maître Dulieu à Beloeil. 

Dupont famille.jpg

 Les demoiselles Emma et Isa Dupont et leur mère devant leur demeure vers 1932 (Photo d'auteur inconnu)

 

Commentaires

belle photo grace a se site huissignies ne sera pas perdu

Écrit par : bergeret | 08/02/2014

Répondre à ce commentaire

Encore de belles photos et un texte intéressant et agréable à lire.Continuez les amis.

Écrit par : PICRON Gilbert | 10/02/2014

Répondre à ce commentaire

Je trouve ce site super, j attend d'autre photos,... En espérant tomber sur quelques photos ou mon papa était présent (houx Frédéric ) maintenant décédé.

Écrit par : Houx elodie | 05/04/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.