http://huissigniesretro.skynetblogs.be

14/11/2013

Circuit 1 / La rue des Huées

 

P1000376(1).JPG

 

La rue des Huées 

C’est la rue en ceinture du Trieu, qui fût aussi appelée « Carrière Basile » car elle donnait accès à la ferme Basile Delhaye, située sur le jardin de l’école.

On pourrait comprendre Huées d’abord dans le sens de « Wès », un passage à gué dans un terrain sujet à inondations ou aussi dans le sens de « haie », ce qui donnerait à penser que le Trieu était clos par une haie.

Petite anecdote, à cet endroit se situait le cabaret « Didie », c’est ainsi que la dimanche 22 juillet 1900, (une semaine après la ducasse de l’Brézette ), les sieurs Joseph Bonte et Victor Cousin dit Oscar Didie, informaient le public qu’ils feront la ducasse « d’el Wait », assurant qu’on trouverait chez eux, de la bonne tarte et des jeux divers.

La piedsente Didie qui part du gîte et qui rejoint la rue Maifrette doit son nom au 20ème siècle au cabaret qui se trouvait au coin de la rue et de la piedsente. En 1850, sur le plan Popp, cette piedsente se nomme "Piedsente d'Olivier" du nom d'un autre riverain à cette piedsente. 

Rue des Huées.JPG

 La rue des Huées sur le plan Popp de 1850 

P1000527(1).JPG

  • 242 (maison), 243 (jardin), 244a (verger) appartiennent à Cauvin Isidore, cultivateur.

       La photo ci-dessous,c'est l'endroit du lieu-dit "Paradis Viairain" qui sera associé à une légende prétendant qu'un trésor y était enterré..on parlera tantôt de "viau d'or" et tantôt de "viau d'airain". Cette légende hantait nos ancêtres qui profondément naïfs feront des fouilles pour retrouver ce trésor...sans succès bien sûr!

On peut encore apercevoir la base en béton de la perche verticale du tir à l'arc de la société Saint-martin.

  (L'airain est un terme vieilli pour désigner un alliage de cuivreOn retrouve l’airain dans la mythologie grecque et dans les pays nordiques. Le terme est aussi utilisé dans la Bible et dans le registre poétique).

 Paradis Viairain.JPG

                                                       Endroit dit du "Paradis Viairain"

numérisation0097.jpg

Felix et Richard LORPHEVRE lors d’un tir à l’arc au "Paradis Viairin". (Collection Alain Fagnot)

  • 212 (jardon), 213 (maison) 211a (verger) appartiennent jusqu'en 1850 à Gosselin Domitien, bourgmestre et brasseur; appartiendront ensuite à sa fille Gosselin Marie-Claire, religieuse de St François de Sales et ensuite Soeur Supérieure Générale de la congrégation. (C'est le gîte du Ruiclot aujourd'hui)
  • 207 (maison), 208a (maison), 208b (maison), 209a (maison), 210 (jardin) appartiennent à la commune.
  • 206 (maison), 204a (jardin), 203a (maison) appartiennent à Duquesne Désiré, journalier.
  • 199 (jardin), 202 (maison) appartiennent à Massy Fidèle tisserand et à Brassart François cultivateur.
  • 215 (maison), 216 (jardin) appartiennent à Brassart veuve Napoléon, boulanger à St Josse-ten-Noode.
  • 217c (Bien rural), 217d (jardin), 218a (maison) appartiennent à Broquet Ferdinand cultivateur.
  • 218a (maison), 217c (jardin) appartiennent à Cousin François ouvrier.
  • 218a bis (maison), 217b (jardin) appartiennent à Bracquegnies Adolphe, maçon....un nom toujours d'actualité à la rue des Huées!!


Le gîte du Ruiclot
P1000151(1).JPG

Propriété appartenant aujourd'hui à une personne descendante de la famille Delestray, cette ancienne ferme appartenait à la famille Augustin Gosselin (1735-1798)- Marie Claire Delestray (1750-1816) à la fin du 18ème siècle. (cadastrée 213 sur le plan Popp)

Ils eurent 7 enfants: Stanislas (mon ancêtre) qui épousa Catherine Ghiste originaire de Gondregnies, soeur du curé de Huissignies, Domitien qui fut brasseur et bourgmestre de 1814 à 1849 qui épousa en 1ère noce Catherine Stampe, Marie-Thérèse Stampe en seconde noce et Rosalie Manfroy de Stambruges en 3ème noce, François qui épousa Catherine Marquebreucq de Deux-Acren, Athanase qui épousa Marie-Claire Fontaine de Huissignies, Romaine qui épousa François Duquesne de Huissignies, Nathalie qui épousa Isidore Joseph Bastien de Huissignies, Marie-Agathe qui épousa François Joseph Capelle de Huissignies, Sophie qui épousa Mathieu Saudoyez de Ville Pommeroeul et Monique qui épousa Augustin Trufin de Huissignies.

Les commentaires sont fermés.